Objectifs

REPRÉSENTER LA PROFESSION

  • au sein d'organismes publics ou parapublics: ministères, élus, CNFPT, Association des fonctionnaires et cadres territoriaux... ;
  • auprès des syndicats professionnels, des entreprises privées ;
  • auprès des partenaires et des services techniques de l'État chargés de l'aménagement du territoire et de la gestion urbaine et rurale ;
  • au sein des organismes en charge de la coopération décentralisée.

 ASSURER UNE ASSISTANCE TECHNIQUE AUX COLLECTIVITÉS LOCALES

  • par des actions de recherche et documentation conduites par les groupes de travail, touchant l'ensemble des tâches techniques des collectivités territoriales ;
  • par les échanges d'expériences et le développement des contacts entre ses membres et avec l'ensemble des intervenants de la gestion technique des collectivités territoriales ;
  • par l'organisation de manifestations de référence : salon, journées techniques, colloques spécialisés, séminaires...

 DYNAMISER LA PROFESSION

  • par une réflexion et une action en faveur de la mise en place de conditions favorables à l'évolution professionnelle des ingénieurs territoriaux, à travers des conditions statutaires motivantes et des organisations adaptées ;
  • par des interventions et la conduite de partenariats pour une formation plus efficace.

 PROMOUVOIR LA PROFESSION ET LA NÉCESSAIRE EXPERTISE TECHNIQUE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES 

  • par la conduite partenariale d'actions de promotion à destination des étudiants ;
  • par des actions de communication en direction des pouvoirs publics, des élus, des médias, de tous les partenaires des collectivités territoriales et des organisations professionnelles ;
  • par la sensibilisation de tous les acteurs de la vie locale sur la place essentielle que doit occuper l'expertise technique.

 CONSEILLER ET PROTÉGER

  • par un conseil aux adhérents confrontés à des responsabilités multiples : responsabilités de du maître d'ouvrage, de maître d'œuvre et de gestionnaire de services publics, qui les amène à intervenir dans de multiples domaines : sécurité publique, sécurité au travail, marchés publics, gestion budgétaire... d'où peuvent découler des responsabilités pénales ;
  • par la mise en place d'un contrat d'assurance sous forme d'un contrat de groupe au bénéfice de tous les adhérents, contrat couvrant à la fois la responsabilité civile et la responsabilité pénale de l'adhérent dans le cadre de son activité professionnelles.