Édition 2021

Les Rencontres Nationales de l’Ingénierie Territoriale (RNIT) se dérouleront à distance, le mardi 4 et le mercredi 5 mai 2021

 

La Transition Numérique au cœur des territoires durables

 
La transition numérique, ou révolution numérique est considéré comme un des principaux moteurs de la 3ième révolution industrielle popularisée par l’historien François Caron et par le prospectiviste Jérémy Rifkin. Elle correspond au bouleversement profond des sociétés dû à l’essor des techniques numériques, principalement l’informatique et Internet. Elle se traduit par une mise en réseau planétaire des individus, de nouvelles formes de communication (courriels, réseaux sociaux, messageries instantanées,) et une décentralisation de la circulation des idées. Elle se traduit aussi par une plus grande utilisation des robots et surtout de l’intelligence artificielle pour répondre aux besoins quotidiens de services des populations, au-delà de leur déploiement massif dans les processus de production industrielle qui datent déjà des années 70.
 
Elle nous interroge à la fois sur des problématiques stratégiques comme l’organisation de notre action au service de tous les territoires ou au profit de tous les usagers même les plus isolés (le déploiement de 5G, la création de services à distance, la Smart-city, la route intelligente, les guichets uniques…), directement issues de la loi pour une République numérique d’octobre 2016, ou strictement techniques  comme la question des véhicules autonomes, du déploiement de la fibre ou la gestion du patrimoine que nous avons la charge (BIM, lutte contre les îlots de chaleur, économie d’énergie, gestion des risques, assistant de formation…). Elle  pose le problème du déploiement des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC), de la protection des données dans un contexte d’Open-Data, de la place des Big Data…Elle questionne sur la nature des relations avec l’usager, de la bonne « mise à distance » et du « tout serveur ou plateforme d’opérateurs ».  Elle interpelle le législateur sur des questions de santé comme sur le droit à la déconnexion qui apparaît pour la première fois dans la loi sur la transformation de la fonction publique. La transition numérique semble être un levier majeur pour le développement durable des territoires dans ses différentes dimensions environnementales, sociales et économiques.
 
Depuis plusieurs années, les dirigeants territoriaux travaillent à la digitalisation de leurs organisations et à la mise en place de services publics toujours plus innovants. Dans ce cadre, ils ont dû revoir leurs modes de fonctionnements et de communication tant dans leurs stratégies de gestion interne que dans leurs relations avec le citoyen usager. On assiste aujourd’hui à une nouvelle phase de cette transition qui consiste à penser d’emblée territoire connecté dans son ensemble.  Incontestablement, l’économie de partage, les réseaux sociaux et le traitement des données personnelles présuppose de connaître le niveau de digitalisation de son territoire afin de mener une réflexion globale et transversale sur la mise en place de stratégies efficaces et ambitieuses. L’usager prend une place de plus en plus prépondérante à l’ère du numérique : quel est ce nouvel utilisateur ? Quels sont ses nouveaux besoins ? En filigrane, se pose la question de savoir quelle est la place réelle du professionnel à l’ère des réseaux sociaux.
 
Pour faire face aux défis croissants, l’utilisation des nouvelles technologies permet le développement de services plus performants tout en offrant des pistes d’optimisations budgétaires. Les notions de « smart city» et « smart territoires » tendent aujourd’hui à recouvrir toutes les formes de transformation numérique qui affectent les politiques publiques.
Assurément, dans un contexte marqué par la raréfaction de la ressource publique, cette nouvelle ère de numérisation ouvre une vraie fenêtre d’opportunité pour les administrations locales. Conception de nouvelles activités et dynamisation du tissu économique local, mutualisation et interopérabilité des informations au sein du bloc local, nouveaux services et nouvelles interfaces citoyennes… Autant d’usages potentiels qui invitent les communautés à se doter d’une stratégie numérique intégrée à leur projet de territoire.
 
Grâce à l’implication des 21 groupes de travail nationaux de l’AITF, nous avons pu regrouper dans ce numéro spécial, une photographie de la situation et des enjeux avenir sur cette thématique et dans tous les domaines de l’ingénierie technique territoriale.
 
La transformation digitale constitue une fenêtre d’opportunité pour le développement de nos territoires.
 

 

L’inscription est gratuite pour toute personne, quel que-soit son statut, fonctionnaire territorial ou non. Les inscriptions se font à partir du site du CNFPT et chaque personne peut à sa guise, et en fonction de ses disponibilités, s’inscrire à la totalité des séquences ou simplement à une seule. Ce contexte en non présentiel constitue une formidable opportunité pour tous ceux qui souhaitent découvrir les RNIT.

Nous espérons ainsi dépasser la barre des 2 000 participants pour cette édition exceptionnelle.

Les inscriptions sont ouvertes depuis le 22 mars sur le Site du CNFPT (http://rnit2021.insight-outside.fr/)

Nous comptons sur vous !

Patrick BERGER
Commissaire RNIT 2021