Décès de Louis Gertoux, président national de 1981 à 1987

C’est une bien triste nouvelle que nous venons d'apprendre dans cette année des 80 ans de l'association.

Ancien ingénieur en chef de la Communauté urbaine de Bordeaux, ancien président national des AITF, maire honoraire de Landiras, Louis Gertoux est décédé ce 12 avril 2017, dans sa 92e année.

Louis Gertoux a été président national de 1981 jusqu’en 1987, succèdant à Fernard Pauwels et précédant Georges Lacroix.

 
"Pour les anciens de l'Association des IVF puis AITF, il était et restera pour toujours notre ami qui représente beaucoup de souvenirs. Président régional de la région SUD-OUEST puis national, il a toujours mis à disposition ses compétences et ses connaissances du monde professionnel, le tout dans la bonne humeur et la jovialité.
Louis Gertoux avait organisé l'unique congrès national, qui s'était tenu à Bordeaux en 1978. Il était l'ancien Directeur des services techniques de la ville de Bordeaux et Responsable des services techniques à la Communauté Urbaine de Bordeaux. Ingénieur CNAM, il a été pour moi un référent lorsque je suis entré dans la fonction communale au CFPC de l'époque devenu CNFPT, dont il était un participant efficace de conseil au sein de l'organisme et pour le débutant que j'étais; avec ses connaissances et son assentiment, je pouvais proposer un programme de formation technique  pour les Aquitains (toutes catégories), apprécié et complet.
Je n'oublierai jamais cette personnalité attachante, qui d'après les échos que je reçois depuis la diffusion de cette triste nouvelle, a suscité un émoi profond, partagé par tous ceux qui l'ont connu." Bernard Couret
 
" Lui, qui dans le cadre du 80 ème anniversaire , a rédigé l'historique de l'AIVF 1938/1991, n'aura pas le plaisir d'être présent à ce RDV." Charles Gallée
 
"Louis était et restera sûrement le président le plus emblématique de l'AITF. Il a toujours su défendre l'association avec détermination et clairvoyance. Je l'ai beaucoup consulté sous ma présidence et m'a toujours honoré de conseils précieux dans les moments difficiles. 
Je garderai le souvenir d'un homme de caractère, intransigeant sur les principes fondamentaux, ne reculant jamais devant les décisions importantes et ne tergiversant pas sur les orientations à prendre. Il avait pris en main une association en proie au doute et à de grandes turbulences. 
Puissent tous ses successeurs s'inspirer de son action et de sa détermination. 
Je m'incline avec beaucoup d'émotion et de respect sur sa mémoire, c'était un guide pour beaucoup d'entre nous."  Claude Bastouill
 
"Je n’ai que de bons souvenirs de ma collaboration avec Louis.
C’est sous sa présidence que j’ai été sollicité, à la fin de l’année 1982 pour être l’animateur du tout nouveau Groupe de Travail Energie que le Bureau de l’AIVF souhaitait mettre en place (Ce groupe a bien évolué depuis). Une des premières actions publiques s’est tenue à Bordeaux (1983) et Louis avait donné à cette occasion une première vitrine publique à ce groupe. 
C’est également sous sa Présidence que j’ai été sollicité pour être Commissaire Général du Congrès du Cinquantenaire à Paris en avril 1987 (Un grand cru, normal avec un Bordelais !).
Son aide et son appui m’ont propulsé au Bureau avec Georges Lacroix en 1988, avant que je ne gravisse les différents échelons du Bureau National jusqu’à la Présidence de l’Association en 1999.
Avec lui, j’ai appris le fonctionnement de l’Association, ce qu’est un réseau de Villes, et la richesse des échanges professionnels. J’ai également apprécié sa détermination sur de nombreux sujets, dont les questions de carrières des Ingénieurs. Il a entrepris de moderniser la  vie de l’Association, en engageant des réformes statutaires essentielles. C’est également lui (avec Michel Mercier) qui a fait évoluer la revue des IVF en revue génie Urbain, Aménagement et Territoire (en 1987, titre visionnaire)."
Louis était toujours égal à lui-même, en recul sur les évènements, déterminé dans l’action, et porteur d’un indispensable sens de l’humour (surtout quand il parlait, par la suite de ses mandats d’élu local). Son action a été exemplaire, nous conserverons sa mémoire pour toujours.  Jean Grillot
 
Nous ne saurions oublier qu'en plus de son rôle déterminant dans la conduite de l'association, ce dont plusieurs de ses collaborateurs peuvent témoigner, il fut le grand initiateur de ce travail de mémoire grâce auquel l'association a redécouvert ses racines et retrouvé la trace de ses pères fondateurs.
 
Photo prise à l'inauguration du Congrès du Cinquantenaire au Parc floral de Vincennes le 8 avril 1987, sous la présidence de Louis Gertoux.